Renforcer la qualité de l’enseignement pour tous et l’offre de formation professionnelle pour augmenter l’accès à l’emploi

Il faut saluer également la baisse du chômage des jeunes à Bruxelles, c’est un phénomène très net. Aujourd’hui, la priorité reste la formation de chaque jeune. Une formule qui reste insuffisamment développée est la formation en alternance, qui reste une filière de relégation alors que c’est un magnifique mécanisme qui lie les écoles et le monde de l’entreprise.

Mettre en place des filières de formation d’alternance d’excellence, qui sont orientées vers des métiers de pointe.

enfants_dessins.jpg

1. Mettre en place des filières de formation d’alternance d’excellence, qui sont orientées vers des métiers de pointe

Cela permettra de créer un effet d’entraînement et d’attirer tant les candidats que les employeurs à ce type de formation. Développer les formations dans le numérique est également une priorité, et ce dans toutes les communes !

2. Lutter contre l’échec scolaire et assurer à chacun une école qui répond à ses besoins en augmentant encore les moyens dans l’enseignement différencié pour soutenir davantage ceux qui en ont besoin.

3. Trouver les solutions pérennes pour mettre fin à la pénurie des professeurs, qui touche particulièrement les écoles dans les quartiers plus précarisés, et qui donc touche davantage les enfants qui ont davantage besoin d’encadrement !

4. Supprimer le décret inscription, afin de garantir le libre choix des parents auquel nous sommes viscéralement attachés, dès lors qu’il y aura un nombre de places suffisants dans les écoles 


Laurent Hacken