Faire de Bruxelles une métropole plus conviviale, pour améliorer la qualité de vie et créer plus de lien social.

1. Reconfigurer les espaces publics pour favoriser les échanges, les liens humains. Objectif : un espace vert accessible à tous les Bruxellois en moins de 10 minutes !

Je pense que Bruxelles doit devenir une ville où les espaces publics favorisent les échanges entre citoyens ! Vivre en ville, cela n’implique pas de vivre entouré de béton. Au contraire, en particulier pour les 71% des Bruxellois qui vivent en appartement, pouvoir respirer dans un espace vert à proximité de chez soi est fondamental. Et un espace vert ou une plaine de jeux dans chaque quartier, c’est le lieu idéal pour rencontrer ses voisins, partager ses idées et, pourquoi pas, créer de nouveaux projets !

Pour améliorer la qualité de vie des Bruxellois, je porte avec le cdH le projet que chaque citoyen puisse trouver un espace vert à maximum 10 minutes de son domicile. Pour y parvenir, il est essentiel de protéger les derniers espaces aujourd’hui non-bâtis et de lutter contre l’urbanisation de ces terrains pour les rendre accessible à tous, avec un aménagement de qualité (plaine de jeux, potager, jeux d’eau…).

2. Des commerces de qualité et de proximité dans chaque quartier

Il y a une vraie demande pour un retour des commerces de proximité. Il s’agit d’acteurs majeurs de l’animation des rues et des quartiers, et d’un vrai facteur de lien social ! C’est aussi une nécessité pour nos seniors dont la mobilité diminue. La Région a une Agence régionale du commerce (Atrium) qui doit se déployer davantage pour travailler dans chaque commune !

3. Mélanger davantage les Bruxellois par le développement d’événements fédérateurs dans les quartiers 

 Mélanger davantage les Bruxellois (intergénérationnel, entre les différentes Communautés, etc.) par le développement d’événements fédérateurs dans les quartiers (à l’instar des Guinguettes développées par Céline, des potagers urbains, etc.) pour inciter les gens à se rencontrer, de projets culturels pour tousLa diversité de Bruxelles est une vraie richesse, une vraie opportunité, de plus en plus de Bruxellois se rencontrent au-delà de leur zone de confort, mais il faut renforcer cette tendance, pour casser les préjugés aussi.

4. Briser l’isolement en valorisant et soutenant davantage les initiatives d’entraide interpersonnelle, intergénérationnelle, qui sont portées par l’associatif, les comités de quartier, les associations de quartier, etc.

5. Les freins aux nouvelles formes de cohabitation doivent être levés.

Cessons de pénaliser fiscalement ou financièrement ceux qui décident d’habiter ensemble, dans de nouvelles formes de logement, de colocation, d’habitat partagé. Nous voulons mettre un terme au statut de cohabitant qui pénalise de manière ridicule nombre de personnes, en favorisant finalement la fraude au logement public ou aux allocations sociales. Le cdH souhaite l’individualisation des droits sociaux, je pense que c’est une question de justice sociale.

6. Généraliser l’allocation-loyer mise en œuvre par Céline Fremault pour tous ceux qui sont dans les conditions pour avoir accès à un logement social.

Laurent Hacken